Privé de tournée pour cause de Covid, «Petit Ours Brun» rebondit au cinéma

A cause du Covid, le spectacle musical « Petit Ours Brun » a arrêté sa tournée. Il est diffusé à la place dans presque tous les cinémas Pathé et Gaumont depuis le 30 septembre.

 Cette diffusion cinématographique est une façon pour l’équipe du « Petit Ours Brun » de continuer «de faire vivre le spectacle».
Cette diffusion cinématographique est une façon pour l’équipe du « Petit Ours Brun » de continuer «de faire vivre le spectacle». Yvan Brien

L'ami des tout-petits n'est pas reparti sur les routes de France les câliner en descendant de la scène. La comédie musicale « Petit Ours Brun » n'a pas repris sa tournée en mars à cause du confinement. Les personnages sont remontés une seule fois sur scène, en juillet, au théâtre d'Avon (Seine-et-Marne), pour… le cinéma.

Depuis le 30 septembre, la comédie musicale ne se voit plus sur scène mais sur grand écran, dans 150 salles du réseau Pathé-Gaumont, Kinépolis, Cinéville et des salles indépendantes en France et quelques-unes en Suisse et en Belgique. « On devait programmer une trentaine de dates à Paris, mais nous n'avons pas osé reprendre au regard de l'incertitude sanitaire, explique la productrice Nadège Herney. Même avec une jauge à 70 %, nous n'étions pas certains de rentabiliser la journée et je tenais à maintenir des billets entre 10 et 39 euros. »

«A l'affiche le plus longtemps possible»

Cette diffusion cinématographique est une façon, pour l'équipe, « de faire vivre le spectacle ». « Petit Ours Brun, c'est la madeleine de Proust, j'avais envie d'en faire profiter les enfants. Dans ce spectacle version cinéma, les comédiens s'adressent toujours au public, demandent aux enfants s'ils savent garder un secret, s'ils font des bêtises. On a essayé de les impliquer, d'attiser leur attention. » A la fin, les oursons invitent la salle à se lever, danser et chanter sur les paroles du générique. Mais promis, la troupe repartira en tournée « dès que possible ».

En attendant, les séances de cinéma sont programmées pour le moment jusqu'à fin octobre, au prix moyen de 6 euros selon les salles. « Petit Ours Brun est tellement populaire qu'il sera à l'affiche le plus longtemps possible. Nous nous adaptons aussi à l'évolution de la situation sanitaire », soutient Thierry Fontaine, président de Pathé live, qui avait déjà mis à l'écran pour les bambins l'Ane Trotro et Tchoupi. Thierry Fontaine reste ouvert à d'autres propositions, pas forcément familiales. « Nous sommes contents d'apporter des recettes au spectacle vivant pour l'aider à traverser cette crise. »