Netflix : «I care a lot», un thriller efficace emmené par Rosamund Pike

Porté par un casting impeccable comprenant Rosamund Pike («Gone Girl») et Peter Dinklage («Game of Thrones»), ce thriller est déjà solidement installé dans le top 10 de Netflix.

 Marla Grayson (Rosamund Pike) s’enrichit en escroquant des personnes âgées. Sa dernière proie est pourtant connectée à un parrain de la mafia.
Marla Grayson (Rosamund Pike) s’enrichit en escroquant des personnes âgées. Sa dernière proie est pourtant connectée à un parrain de la mafia. Netflix/Seacia Pavao

Rosamund Pike vous avait terrifié dans le désormais classique « Gone Girl », de David Fincher, en troublante épouse de Ben Affleck? Vous allez adorer l'actrice dans « I care a lot », un nouveau thriller dévoilé ce vendredi sur Netflix, et depuis solidement installé dans le top 10 de la plate-forme. Allons droit au but : ce thriller efficace doit beaucoup, voire énormément, à l'énorme prestation de son personnage principal que l'on a adoré détester… une certaine Marla Grayson. Pas étonnant que cette avide et sans état d'âme tutrice pour personnes âgées ait valu à Rosamund Pike une nomination dans la catégorie de la meilleure actrice dans une comédie aux prochains Golden Globes (dont la 78e cérémonie devrait se tenir le 28 février).

Alors que raconte ce film particulièrement remarqué lors du dernier festival du film de Toronto ? Avec son carré blond polaire qui lui donne un look d'héroïne hitchcokienne, Marla Grayson s'enrichit à la tête d'un système aussi bien huilé qu'immoral. Aidé d'un médecin complice et de sa petite amie (la très sexy Eiza Gonzalez), elle dépouille des personnes âgées en les faisant passer comme incapable légalement de s'occuper de leurs propres affaires. Son dévolu se jette évidemment le plus souvent sur des personnes sans famille, riches et qui ne peuvent pas se défendre. Le processus est toujours le même : une fois qu'elle a obtenu le titre de tutrice légale, elle les place dans des maisons de retraite, les coupe de leurs proches, leur prend leur portable, histoire de dilapider les mains libres toute leur fortune.

Humour noir

Mais les choses se gâtent quand elle tombe sur une nouvelle proie, la septuagénaire Jennifer Peterson, impeccablement incarnée par la grande comédienne fétiche de Woody Allen, Dianne Wiest (également maman de Johnny Depp dans « Edward aux mains d'argent »). Si, comme les autres, elle apparaît d'abord esseulée, elle est en réalité la mère d'un parrain très très méchant de la mafia, incarné par Peter Dinklage, très loin de son mythique rôle d'irrésistible Tyron dans « Game of Thrones ». Son personnage a beau ressembler plus à un méchant de films de super-héros avec son improbable faible pour les pâtisseries, ses confrontations avec Rosamund Pike sont succulentes. Toujours teintées d'un humour noir, leurs rencontres finissent de rendre le film ultra-efficace.

Malgré quelques longueurs dans le dernier tiers du film, ponctué d'une poignée d'invraisemblances scénaristiques, le film se dévore d'une traite. Mené par une intrigue haletante jusqu'au final plein de rebondissements, pour le coup pas vraiment attendu. Sans prétention, mais diaboliquement percutant.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«I care a Lot», thriller américain de J. Blakeson, avec Rosamund Pike, Eiza Gonzalez, Dianne Wiest, Peter Dinklage… (1h58). Sur Netflix.