«Lux Æterna» : le nouvel objet choc et expérimental de Gaspard Noé

Pas forcément adressé au grand public, ce moyen-métrage du réalisateur sulfureux est porté par Béatrice Dalle et Charlotte Gainsbourg. Un film remuant.

 Film publicitaire de commande au départ, « Lux Æterna » est devenu un moyen-métrage distribué au cinéma.
Film publicitaire de commande au départ, « Lux Æterna » est devenu un moyen-métrage distribué au cinéma. UFO Distribution

Béatrice Dalle réalise son premier film sur une sorcière qui va être brûlée vive. Elle embauche Charlotte Gainsbourg. Mais sur le tournage, tout va mal : le chef opérateur s'oppose à sa réalisatrice, le producteur s'agace, des figurantes se rebellent, Charlotte vit un drame personnel… Ça n'est pas une histoire vraie, mais le scénario de « Lux Æterna », le nouveau film de Gaspar Noé, montré en séance de minuit l'an dernier au Festival de Cannes.

Un objet curieux : film publicitaire de commande au départ, devenu moyen-métrage distribué au cinéma. Qui relève de la production expérimentale, avec la plupart des scènes en « split screen » (l'écran est divisé en deux ou trois par moments avec des actions et dialogues différents), une ambiance frôlant souvent l'hystérie, des images parfois stroboscopiques… Bref, ça secoue fort, et on le déconseillera donc au grand public.

A contrario, cinéphiles et amateurs du réalisateur d'« Irréversible », eux, pourront apprécier. Car, au-delà de son propos sur les sorcières, « Lux Æterna » constitue un essai remuant et vibrant sur le cinéma et les difficultés de fabriquer un film, qui montre que les cinéastes travaillent parfois dans l'adversité…

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

« Lux Æterna », de Gaspar Noé, avec Béatrice Dalle, Charlotte Gainsbourg… 51 minutes.