«Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait» : désespéré et désincarné

L’interprétation remarquable des deux comédiennes, Emilie Dequenne et Camélia Jordana, ne sauve pas ce film de l’ennui, qui s’avère déconnecté de la réalité.

 Camélia Jordana est aussi juste que crédible dans la peau de Daphné.
Camélia Jordana est aussi juste que crédible dans la peau de Daphné. Moby Dick Films/Pascal Chantier

Son compagnon, François, étant retenu à Paris par des impératifs professionnels, c'est Daphné, enceinte de 3 mois, qui doit accueillir Maxime, le cousin de ce dernier. Maxime, qui sort d'une rupture sentimentale, va alors se rapprocher de Daphné, tandis que leurs longues conversations vont faire la preuve de relations amoureuses très perturbées dans leur entourage…

On a beau aimer le cinéma d'Emmanuel Mouret, dont on avait apprécié le récent « Mademoiselle de Joncquières » ou « l'Art d'aimer », en 2011, on se sent comme exclus de son nouveau film. Ce dernier tient lieu d'éloge du ratage sentimental et de l'amour triste dans un milieu de bourgeoisie de province où tout n'est que faux-semblants, secrets, trahisons, lâchetés, avec uniquement des frustrations et des renoncements au bout du chemin. Un peu comme si le romantisme anglais du XIXe siècle voyait ses égarements désespérés transposés aujourd'hui. Sauf que le film s'avère totalement déconnecté de la réalité. Les protagonistes semblent isolés dans leur bulle, indifférents au monde qui les entoure.

On n'est pas aidé par la forme du long-métrage, qui privilégie une façon de jouer « récitée » des acteurs, ce qui installe une grande distance avec les spectateurs. A ce jeu-là, seules deux comédiennes livrent une partition remarquable, Emilie Dequenne dans le rôle d'une épouse trompée, et Camélia Jordana, aussi juste que crédible dans la peau de Daphné. Mais ça ne suffit pas à nous sauver de l'ennui au long de 2 heures de film très désincarnées.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 2/5

« Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait », drame romantique français d'Emmanuel Mouret, avec Camélia Jordana, Niels Schneider, Vincent Macaigne, Emilie Dequenne… 2 h 2.