«La Mission», «La Vie scolaire», «The Nest»… la sélection des films de février sur les plates-formes

Chaque début de mois, le Parisien vous propose une sélection de films à ne pas manquer sur les plates-formes de streaming Netflix, OCS, Amazon Prime Video, MyCanal, Disney +, Salto…

 Captain Jefferson Kyle Kidd (Tom Hanks) et Johanna Leonberger (Helena Zengel) dans le film « La Mission » de Paul Greengrass.
Captain Jefferson Kyle Kidd (Tom Hanks) et Johanna Leonberger (Helena Zengel) dans le film « La Mission » de Paul Greengrass. Prod

NETFLIX

«Malcolm & Marie»

Une nuit, dans la région de Los Angeles. Malcom, jeune cinéaste montant, et sa petite amie mannequin, Marie, reviennent de l'avant-première de son nouveau film, inspiré de sa vie à elle. Dans la maison qu'on leur a prêtée, ils commencent à discuter, et à se déchirer. Tourné dans un noir et blanc somptueux durant le confinement avec seulement deux comédiens, John David Washington (« Tenet »), et Zendaya, star de la série « Euphoria », par le metteur en scène de la série, Sam Levinson, « Malcom & Marie », réflexion intimiste enlevée sur le cinéma et surtout sur le couple, fait partie des favoris des Oscars où les deux acteurs et le réalisateur devraient tous trois être nommés. Disponible le 5 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«La Mission»

Alors que la guerre de Sécession est terminée depuis cinq ans, le capitaine Kidd (Tom Hanks), ancien soldat valeureux, va de village en village pour lire le contenu des journaux aux populations locales. Un jour, il recueille Johanna, une enfant dont les parents ont été massacrés par une tribu indienne. Epoustouflant western contemplatif - mais pas seulement - qui conte le rapprochement entre deux êtres qui n'auraient jamais dû se rencontrer, « la Mission », signée Paul Greengrass (la saga « Jason Bourne »), où Tom Hanks se révèle à son meilleur, fait également partie des prochains favoris aux Oscars. Disponible le 10 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4,5/5

«En passant pécho»

Oreilles chastes s'abstenir, avec cette adaptation de la websérie du même nom, lancée en 2012. Dans celle-ci, on suit les aventures des deux pires dealers de Paris, Hedi et Cokeman, qui enchaînent les plans galères et les arnaques à la petite semaine. Une ambiance « film de potes », à l'humour potache et parfois carrément vulgaire, qu'on devrait retrouver dans cette comédie. Particularité, elle a été réalisée par Julien Royal, fils de François Hollande et Ségolène Royal. Disponible le 10 févier. PAS VU

«A tous les garçons : pour toujours et à jamais»

Troisième volet de la saga « A tous les garçons », qui connaît un certain succès auprès du public adolescent de Netflix, ce nouvel opus suit son héroïne, Lara Jean, alors qu'elle s'apprête à quitter le lycée pour entamer une nouvelle partie de sa vie. En pleine réflexion, la jeune fille s'interroge sur son avenir, ses relations avec sa famille, et sa « love story » avec son petit ami Peter, qui lui aussi doit en finir avec ses années de lycéen… Disponible le 12 février. PAS VU

DOCUMENTAIRES

«Pole dance : haut les corps !»

Pas de miroir, pas de jugement. Au studio S Factor, en Californie, Sheila Kelley accompagne un groupe de femmes désireuses de se réapproprier leur corps et leur vie via un programme de pole dance intense. Certaines, nombreuses, ont été abusées sexuellement. Toutes, ou presque, ont développé des stratégies de défense pour affronter le regard des autres. Au fil du documentaire, avocates, vendeuses, athlètes se mettent à nu pour mieux se rencontrer, mieux s'aimer. On a envie de leur crier, avec la coach : « Vous êtes des putains d'héroïnes ! » A partir de 16 ans. Disponible le 5 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 5/5

«Pelé»

Il existe plusieurs films et de nombreux documents sur Maradona, mais très peu sur Pelé. C'est tout l'intérêt de ce documentaire brésilien, dans le débat éternel sur qui des deux serait le plus grand footballeur de l'Histoire. Le roi lui-même et d'anciens grands joueurs, de Zagallo - également sélectionneur du Brésil - à Jairzinho racontent la saga de l'homme aux trois Coupes du Monde, entre 1958 et 1970. L'immense intérêt de ce film sera aussi de revoir les actions de légende du meneur de jeu brésilien, car Pelé est surtout un joueur d'avant l'explosion de la télé couleurs et des grandes retransmissions. Disponible le 23 février. PAS VU

AMAZON PRIME VIDEO

«Bliss»

Récemment divorcé, Greg (Owen Wilson), dont la vie va à vau-l'eau, rencontre la délicieuse Isabel (Salma Hayek), une femme vivant dans la rue, convaincue que le monde brisé et pollué autour d'eux est une illusion. Isabel est persuadée de vivre dans une simulation laide et rude à l'intérieur d'un autre vrai monde, beau et en paix. D'abord sceptique, Greg finit par croire à la théorie d'Isabel… Disponible le 5 février. PAS VU

«The Map Of Tiny Perfect Things»

Comme dans le fameux « Un jour sans fin » (1995), Mark, un adolescent américain, se met à revivre indéfiniment la même journée. Il finit par avoir le courage d'en parler à une fille croisée à la bibliothèque, laquelle s'intéresse à la notion de boucle spatio-temporelle. Ensemble, ils vont chercher la clé de l'énigme dans les événements, aussi insignifiants soient-ils, que Mark revit en permanence au cours de cette journée répétitive… Disponible le 12 février. PAS VU

«Come Away»

Et si Alice, avant qu'elle ne découvre le Pays des merveilles, et Peter Pan, avant qu'il ne règne sur le Pays imaginaire, avaient été frère et sœur ? C'est le scénario qu'imagine « Come Away », qui conte comment Alice et Peter, devant faire face à la mort accidentelle de leur frère aîné, tragédie qui plonge leurs parents dans le désespoir, vont tout faire pour les aider, tout en hésitant à fuir le monde réel pour se réfugier dans des univers imaginaires… Ce premier film en images réelles de Brenda Chapman, réalisatrice des dessins animés à succès « Le Prince d'Egypte » et « Rebelle », met en scène Angelina Jolie dans l'un des rôles principaux. Disponible le 16 février. PAS VU

«Force of Nature»

Plus vraiment en odeur de sainteté à Hollywood, Mel Gibson a quand le même chic pour se retrouver dans d'âpres petits polars épatants où il fait merveille. C'était le cas dans « Traîné sur le bitume », inédit en salles déjà proposé l'an dernier par Amazon. On espère que ce sera le cas avec ce « Force of Nature », uniquement disponible jusqu'à présent en DVD. L'ex-Mad Max y incarne un ancien flic qui refuse de quitter son appartement de Porto Rico, alors qu'un ouragan va s'y déchaîner. Il va vite tomber sur des pillards, qui auraient mieux fait de choisir un autre immeuble à « visiter »… Disponible le 26 février. PAS VU

DOCUMENTAIRES

«Anne Roumanoff : tout va bien»

Au placard le costume écarlate devenu, au fil de ses plus de trente ans de carrière, une deuxième peau, une signature. La cinquantaine « libérée, délivrée », Anne Roumanoff propose un nouveau visage. Plus direct. Plus épanoui aussi, dans ce spectacle capté lors de sa tournée 2019. En plus de tomber la veste, l'animatrice d'Europe 1 tombe aussi le masque. Parle davantage d'elle, ne se cache plus derrière des personnages. Pas de révolution copernicienne néanmoins pour cette pourfendeuse du politiquement correct. Elle n'oublie pas ses fondamentaux, et s'appuie sur ses points forts, comme incorporer des thèmes d'actualité avec une impressionnante réactivité. Disponible depuis le 1er février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

«Kev Adams : sois 10 ans»

Gros sons, lumières et chorégraphies synchronisées avec une troupe de danseurs virtuels, Kev Adams veut en mettre plein les yeux pour ses dix ans de scène, lors de ce spectacle enregistré en 2019. Se raconter aussi, parlant à celui qu'il était à 18 ans, évoquant sa relation avec Miss Univers, évoquant ses parents, ses frères, son grand-père, disparu. Joueur, il prend des airs comme ci, comme ça, devient « Kayak », alias Aya Nakamura, et chante ses paroles qu'il ne comprend pas, pastiche Stromae, ou la déprime en dansant… On accroche moins lorsqu'on sent de simples observations derrière, les embouteillages, le bowling, le karaoké. Il est vraiment drôle et touchant quand il se livre. Disponible le 5 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

«Laurent Gerra : sans modération»

Rideau rouge pailleté d'or, six musiciens, Laurent Gerra ne se refuse rien pour son demi-siècle, fêté lors de toute une tournée en 2019. Pour commenter la dernière campagne présidentielle, l'humoriste devient chanteur et endosse le costume d'Eddy Mitchell, de Bernard Lavilliers, ou de Dick Rivers. Bien sûr, pas de spectacle de Gerra sans apparition de Nicolas Sarkozy et François Hollande. S'il est drôle et talentueux quand il prend l'accent québécois, il l'est parfois moins, avec des blagues salaces très très pipi-caca, qui reviennent comme une ritournelle tout au long du spectacle. Disponible le 16 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

MYCANAL

«Le Cas Richard Jewell»

Lors des Jeux olympiques d'Atlanta, en 1996, un vigile découvre un sac suspect, contenant une bombe, dans un parc où se déroule un concert. Grâce à lui, le lieu est évacué, et le carnage évité. Célébré comme un héros, Richard Jewell se retrouve pourtant rapidement suspecté d'avoir lui-même déposé l'engin explosif afin de connaître son heure de gloire… S'inspirant d'une histoire vraie, Clint Eastwood réussit, à 89 ans, un nouveau film coup de poing, qui met sur le gril autant les médias que la police de son pays. Encore une fois, Eastwood raconte avec talent et met en scène des personnages touchants. Disponible le 2 février.

Newsletter La liste de nos envies
Nos coups de cœur pour se divertir et se cultiver.
Toutes les newsletters

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«John Wick : Parabellum»

Le troisième volet des aventures de John Wick, « Parabellum », est à déconseiller aux amateurs d'atmosphères alanguies. Ici, ça tire dans tous les sens, ça bastonne sévère dans tous les styles d'arts martiaux, ça poignarde, tranche, lacère, énuclée! Un festival d'action totalement centré autour de Keanu Reeves, alias John Wick, qui reprend ici son rôle d'ancien tueur à gages repenti forcé de revenir aux affaires, et désormais traqué et sa tête mise à prix. Le scénario minimaliste se caractérise en premier lieu par une série de bastons totalement dingues. Disponible le 8 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«The Nest»

New York, dans les années 1980. Rory, trader britannique ambitieux à qui tout sourit, décide de retourner en Angleterre pour développer ses activités, et convainc son épouse américaine, Allison, et leurs deux enfants, de le suivre pour ce changement de vie radical. Mais une fois sur place, installée dans un immense vieux manoir déglingué, la famille va se déliter face aux erreurs professionnelles de Rory… Fable sociale conçue comme un film de genre qui flirte progressivement avec une ambiance horrifique, « The Nest » intrigue et inquiète avec son climat tendu, et cette descente progressive d'une famille vers les abîmes. Disponible le 9 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Radioactive»

Qui était Marie Curie ? « Radioactive » brosse le portrait de la scientifique, femme de caractère, passionnée, obstinée… et résolument féministe. Le film montre comment la physicienne et chimiste polonaise s'est battue pour s'imposer dans un monde d'hommes, avant de rencontrer Pierre et après, lorsqu'elle a dû poursuivre sa carrière seule. Ce biopic, tout en nuances, est entrecoupé d'explications lumineuses sur la radioactivité. Et de séquences qui montrent, à travers plusieurs époques, comment les travaux de Marie Curie ont sauvé des millions de vies. Disponible le 16 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Mes jours de gloire»

Ce film suit un jeune homme de 27 ans qui galère entre ses interdits bancaires, son rôle de Charles de Gaulle dans le film d'un réalisateur allemand qui ne veut pas le payer et, donc, ses problèmes d'érection. Légère, gonflée, pleine de fantaisie, cette comédie brosse le portrait d'un loser attachant. Et, sur un sujet a priori grave (la dépression), il enchaîne les scènes hilarantes. Formidable de drôlerie nonchalante, Vincent Lacoste est entouré d'une Emmanuelle Devos géniale en mère un peu perchée. Disponible le 23 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Judy»

Londres, 1968. La ville est en émoi avec l'arrivée de Judy Garland qui vient se produire dans une grande salle. Mais quand elle débarque au Royaume-Uni avec ses deux enfants, elle est ruinée, malade, accro aux médicaments et à l'alcool, et a derrière elle une tentative de suicide. Son retour sur scène va provisoirement la transcender… « Judy », en suivant la star dans la dernière année de sa vie — avec des flash-back —, dresse le portrait d'une femme exceptionnelle. Renée Zellweger, méconnaissable, livre une prestation inouïe. Disponible le 23 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 5/5

OCS

«Une sirène à Paris»

Gaspard est crooner sur une péniche-cabaret à Paris. Un soir, alors que la Seine est en crue, il aperçoit une jolie sirène échouée et blessée. Le chanteur la recueille chez lui pour la soigner. Quand la créature blonde lui avoue que son chant fait exploser le cœur des marins qui tombent amoureux d'elle, Gaspard la rassure : lui est immunisé contre l'amour… Cette « Sirène à Paris » nous tape d'abord dans l'œil grâce à ses décors vintage, fantaisistes et oniriques. En racontant une histoire fantastique dans un cadre réaliste, le film touche ensuite par son charme singulier. Disponible le 6 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3,5/5

«Mon inconnue»

Dans son lycée parisien, Raphaël rencontre Olivia. Quelques années plus tard, il est devenu un auteur de best-sellers et le couple, marié, vit dans un sublime appartement. Mais un matin, le jeune homme se réveille et découvre qu'il est prof de lycée, habite dans un petit studio et qu'Olivia est une pianiste célèbre qui ne le connaît pas… Hugo Gélin signe un film ultra-romantique, aux situations amusantes et aux dialogues bien écrits. Aux côtés des craquants François Civil et Joséphine Japy, Benjamin Lavernhe est formidable de drôlerie. Disponible le 7 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

«The Fanatic»

A Los Angeles, un fan de cinéma un peu givré se prend de passion pour un comédien qui a le vent en poupe. Tentant de l'approcher sans succès, il va ensuite le persécuter, puis le séquestrer, jusqu'au bout de l'angoisse… C'est un John Travolta méconnaissable et grimé, qui s'est fabriqué un physique repoussant, qui incarne ce fan très inquiétant, face à Devon Sawa qui campe la star. Inédit, « The Fanatic » a de quoi faire trembler sur le papier… Disponible le 9 février. PAS VU

«La Vie scolaire»

Samia, la trentaine, débarque d'Ardèche dans un collège de Saint-Denis pour y être conseillère principale d'éducation. Elle s'attache à Yanis, dont le père est en prison. Elle va tenter d'influer sur le parcours de ce gamin malin, mais sur le point de renoncer… Trente ans après avoir fait ses études dans un établissement voisin, le slameur Grand Corps Malade est revenu dans un collège de Saint-Denis pour y tourner ce long-métrage. La tchatche et la vitalité des collégiens — et des adultes — illuminent ce tableau presque documentaire et donnent lieu à des échanges hilarants. Disponible le 11 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Come to Daddy»

Un homme qui n'a pas de nouvelles de son père depuis trente ans reçoit une lettre intrigante de ce dernier, l'invitant à la rejoindre dans la cabane où il vit en pleine nature, au cœur d'une forêt, loin de tout et de tous. Les retrouvailles se font dans une atmosphère tendue et nauséabonde, mais bientôt, d'étranges événements surviennent qui vont faire basculer le récit dans l'horreur. Présenté comme une comédie acide et trash, ce long-métrage oppose les comédiens Elijah Wood et Stephen McHattie… Disponible le 18 février. PAS VU

«Puzzle»

Une femme au foyer voit son existence basculer lorsqu'elle reçoit un puzzle pour son anniversaire et qu'elle découvre qu'elle peut l'assembler à une vitesse phénoménale. Elle va ensuite se lier avec un homme qui cherche un partenaire pour disputer des tournois de puzzle en double : au fil des journées d'entraînements avec ce dernier, qu'elle dissimule à sa famille, elle va découvrir des sentiments et des émotions nouvelles, et comprendre que jusqu'alors, elle vivait davantage au service des autres en se négligeant… Disponible le 24 février. PAS VU

«BlacKkKlansman»

Alors que les Afro-Américains luttent, au début des années 1970, pour les droits civiques et contre le racisme, un jeune officier de police noir du Colorado, Ron, va s'infiltrer dans la hiérarchie du Ku Klux Klan. Tiré d'une histoire vraie, « BlacKkKlansman » se révèle souvent très drôle, volontairement provocateur. Le film n'en demeure pas moins plein de suspense, radical et militant. Et il est formidablement incarné par John David Washington, le fils de Denzel Washington, qui crève l'écran. Disponible le 27 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

DISNEY +

«Epic : la bataille du royaume secret»

Dans cette merveille d'animation graphique où de microscopiques hommes-feuilles tentent de sauver leur environnement naturel de la menace des vilains Boggans, créatures destructrices derrière lesquelles rien ne repousse… Pour que le spectacle soit total, le scénario multiplie les rebondissements, les intrigues guerrières, familiales et amoureuses, distille des gags bien envoyés et colle le spectateur sur son siège à coups de scènes de batailles ou de poursuites enlevées. Disponible le 5 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Flora et Ulysse»

Passionnée de BD, rebelle et créative, Flora, 10 ans, dont les parents viennent de se séparer, sauve de la mort un jeune écureuil qui vient de se faire avaler par un aspirateur. Mais en revenant à la vie, l'animal, rebaptisé Ulysse, va développer des super-pouvoirs. Avec Flora, ils vont entreprendre de sauver le monde des méfaits des super-méchants… Tourné en images réelles, à l'exception de l'écureuil réalisé en images de synthèse avec les mêmes techniques digitales que celles utilisées pour la nouvelle version du « Roi Lion », ce film est à destination du jeune public. Disponible le 19 février. PAS VU

«Black Panther»

T'Challa, alias Black Panther, est l'héritier du trône du Wakanda, pays d'Afrique caché dans la jungle pour protéger sa richesse, le vibranium, un minerai qui décuple la puissance des super-héros. Mais Black Panther et les siens sont menacés par une guerre tribale… Visuellement très inventif, bourré de scènes d'action explosives, ce film étonnant donne également du sens en s'intéressant aux relations entre Noirs et Blancs, pays développés et défavorisés… Interprétée par Chadwick Boseman, décédé l'an dernier à l'âge de 43 ans, cette petite révolution dans l'univers des super-héros a connu un phénoménal succès mondial à sa sortie en salles. Disponible le 19 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

SALTO

«Collection westerns»

La plateforme française enrichit son offre de films classiques avec une collection consacrée aux westerns, qui débute avec cinq grands films du genre. A ne pas rater, donc, pour les découvrir ou les revoir : « La Prisonnière du désert », de John Ford (1956), « Rio Bravo », de Howard Hawks (1959), « Les 7 Mercenaires », de John Sturges (1960), « La Horde sauvage », de Sam Peckinpah (1969), et « 3h10 pour Yuma », de James Mangold (2007). Que des pépites… Disponibles le 12 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

«Collection César»

Salto lance également une autre nouvelle collection, concernée aux trophées français des César, avec là aussi cinq longs-métrages, qui ont tous été primés lors des précédentes cérémonies. Dès la fin du mois, on pourra donc voir « La vie rêvée des anges », d'Erick Zonca (1998), « Séraphine », de Martin Provost (2008), « Des Hommes et des dieux », de Xavier Beauvois (2010), « Mustang », de Deniz Gamze Ergüven (2015), et « Elle », de Paul Verhoeven (2015). Disponibles le 26 février.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5