Césars 2021 : trois espoirs privés de nominations parce que leur film n’est pas sorti en salles

Ils sont présélectionnés dans la catégorie « meilleur espoir » pour les Césars du cinéma, mais ne pourront pas être élus… car leurs films ne sont finalement pas sortis en 2020.

 Actrice principale de « Slalom », Noée Abita (ici en 2018) était présélectionnée dans la catégorie « Meilleur espoir féminin ».
Actrice principale de « Slalom », Noée Abita (ici en 2018) était présélectionnée dans la catégorie « Meilleur espoir féminin ». LP/Frédéric Dugit

« La vérité, ça m'arrange! » sourit Abdel Bendaher, héros du film « Ibrahim » de Samir Guesmi. « Ça me fait plaisir de venir deux fois. » Fin novembre, comme les actrices Noée Abita déjà vue dans « Ava » et Pauline Parigot, le jeune comédien de 18 ans, a été parmi les 24 acteurs présélectionnés pour candidater dans les catégories « meilleur espoir féminin » et « meilleur espoir masculin » aux Césars 2021. C'était juste avant la sortie programmée de leurs films, en décembre. Avant, donc, que la fermeture des salles de cinéma ne soit prolongée.

Les longs-métrages dans lesquels ces comédiens se sont illustrés - « Slalom », « Frères d'arme » et « Ibrahim » - attendent toujours la réouverture des cinémas pour pouvoir sortir. Et l'Académie des Césars a décidé que Noée, Pauline et Abdel ne pourraient pas recevoir de César le 12 mars, mais seront automatiquement présélectionnés dans la catégorie « espoirs » pour les Césars… 2022.

Les trois comédiens ont tout de même participé, après Noël, au tournage d'un clip avec les vingt-et-un autres jeunes acteurs retenus cette année. Et, ce lundi, ils étaient invités à une séance photo officielle au Trianon (Paris XVIIIe), accompagnés d'un parrain ou d'une marraine célèbre.

Leurs films plusieurs fois reportés

« C'est une double récompense », poursuit Abdel Benhader. Le jeune homme, qui a été repéré au bord d'un terrain de foot de la porte de Bagnolet par Samir Guesmi, a tenu son premier rôle dans « Ibrahim ». Ce lundi, il a posé en compagnie de Rod Paradot, qu'il avait choisi comme « parrain » pour les César, dans l'ensemble que Dior lui avait prêté pour l'occasion.

« Je suis très contente qu'on puisse être présélectionnés pour l'année prochaine », assure aussi Pauline Parigot. La comédienne de 28 ans s'est présentée ce lundi en combinaison-short Chanel pour les photos officielles. Et attend désormais avec impatience la sortie de « Frères d'arme » de Sylvain Labrosse, qui devait initialement sortir en mai 2020, puis en décembre dernier…

En plein tournage, Noée Abita, 21 ans, n'a quant à elle pas pu venir au Trianon. Mais l'actrice principale de « Slalom » de Charlène Favier est bien sûr rassurée d'être présélectionnée pour les Césars de l'an prochain. « Ma présence cette année devenait bizarre alors que le long-métrage n'est pas encore sorti », reconnaît celle qui veut avant tout « défendre le film ». « Si ça se trouve, l'année prochaine, tout s'arrangera, on pourra faire la fête normalement, et on pourra mieux kiffer », conclut, optimiste, Abdel Bendaher.